(Pour agrandir une image 1 clic sur l'image 2 clic pour revenir(To enlarge a picture 1 clic on it 2 clic to come back)

OB-XA OBERHEIM (USA) 1981.


OBERHEIM OB-Xa. The Oberheim OB-Xa programmable polyphonic synthesiser represents the latest step in Oberheim's philosophy of 'evolutionary product development'. The OB-Xa is an expansion of the OB-X with programmable split keyboard and doubling option, which allows the synthesist to play two different sounds on each section of the keyboard. By selecting different program combinations and mixing them with the balance control, many new complex sounds are possible.

The OB-Xa has an additional four-pole filter and modulation facilities. It is supplied with 32 different preset sounds and 8 split/double combinations. As with the OB-X, it is available in four, six or eight voice configurations.

(Depeche Mode, Van Halen (Jump!), Gary Numan, simple minds ,Jean Michel Jarre, New Order, Prince, Queen, Stevie Nicks, Rush, Mike Oldfield, the Thompson Twins and Bon Jovi, Midnight Star,Lee Curreri.)





The OB-Xa is a classic and fat analog machine. It will give you thick analog pads and drones, punchy bass and cyclic analog effects. It's been used in the past by

Depeche Mode, Van Halen (Jump!), Gary Numan, Jean Michel Jarre, New Order, Paul Sheafer, Prince, Jethro Tull, Stevie Nicks, Sneaker Pimps, Mike Oldfield, Richard Barbieri, the Thompson Twins and Bon Jovi, Miles Davis, Eurthymics, Faith No More, Sky, Stranglers, Japan, Tony Kaye, Nik Kershaw, Kool and the Gang, Meatloaf, Gary Numan, Queen (Flash Gordon), Sting, Cliff Richard.

Specifications

Polyphony - 4,6, or 8 voices

Oscillators - 2 VCO's per voice - pulse or sawtooth

Effects - Portamento, sample & hold, chord memory

Filter - 4-pole filter with ADSR envelope and switchable 12dB/oct or 24dB/oct slope

VCA - ADSR envelope gen

Keyboard - 61 keys

Memory - 32 patches (4 banks of 8) to 120 memories

Control - Oberheim's 'system'

Date Produced - 1981


Lee Curreri (Fame) about Obx-a Synthesizer in Keyboard mag 1982


Oberheim Ob-xa Magazines





Jarre china 1981 obxa




Synthesizer [Oberheim OBX.A, OB8 & DMX] – Georges Rodi





The Minneapolis sound in 1983 Oberheim of course







Oberheim Ob-xa videos Appearance


Obxa Vp330 Linn LM1 Msq700



Obxa + Marix 6 Oberheim




Oberheim Ob-xa Specifications


Doté d’un tableau de bord magnifiquement agencé et intelligemment espacé où swichtes et potards sont disposés de façon ordonnée, l’OBXa avec son imposante silhouette est l’archétype d’une certaine génération d’instruments électroniques, celle de la fin des 70’s et du début des 80’s où des noms aussi prestigieux que Prophet 5, Jupiter 8 ou CS 80 se faisaient concurrence à coup d’innovations et de personnalité sonore. L’OBXa d’Oberheim, sorti en décembre 1980, fut un acteur majeur de cette période dorée du synthétiseur analogique.

Son utilisation par des artistes aussi divers et prestigieux que Prince, Gary Numan, Rush, New Order, Simple Minds, Mike Oldfield, les Stranglers et bien sûr le groupe de Hard rock Van Halen avec le titre « Jump » en est bien la preuve.

Il faut dire qu’Oberheim n’en était pas à son premier coup d’essai et s’était déjà fait une solide réputation dans le monde de la synthèse depuis l’apparition de son module SEM en 1974 jusqu’au prédécesseur de l’OBXa, le merveilleux OBX sorti en 1979 pour directement concurrencer dans le monde de la polyphonie à mémoires, l’Ovni de Sequential Circuits, le mythique Prophet 5 sorti en 1978. Une chose est certaine, avant la sortie de l’OBXa on parlait déjà du « Son Oberheim ».

Construit à base des fameux CEM’s, l’OBXa fut présenté comme une évolution de son prédécesseur qui n’arrivait pas vraiment à concurrencer le Prophet, même si, au final, l’OBX (utilisant pratiquement le même filtre 12 db passe-bas que les SEM) et L’OBXa sonnent différemment.

Il existe plusieurs versions de l’OBXa avec 4, 6 ou 8 voies de polyphonies ayant pour stocker les sons des emplacements de 32 ou 120 mémoires selon les modèles. La version 8 voies avec ses 120 mémoires en est la plus répandue.

Les oscillateurs

L’OBXa possède 2 oscillateurs par voie de type VCO’s avec 2 formes d’onde disponibles pour chacun des OSC’s. Une dent de scie et un rectangle dont la largeur est variable uniquement pour les 2 OSC’s en même temps. L’OSC 2 peut être synchronisé à l’OSC 1 pour des résultats souvent superbes.

Il est possible de désaccorder de façon fine l’OSC2 par rapport à l’OSC 1.

L’OSC 2 peut être aussi modulé par l’enveloppe. Malheureusement la modulation se fera sur la même enveloppe que celle du filtre pour un résultat, cependant, souvent musical.

Contrairement au Prophet 5 ou au Jupiter 6, les formes d’ondes ne sont pas cumulables, ce qui restreint les possibilités de design sonore.

L’absence d’un vrai mixeur pour les 2 OSC’s reste un mystère. On a comme option soit l’accès à l’OSC1 ou l’OSC2, soit aux deux en même temps avec pour l’OSC2 un mode « Full » ou un mode « Half ». Pour le Noise, c’est fromage ou dessert, ON ou OFF ! Autant dire qu’utiliser le Noise requiert une certaine virtuosité…

L’OBXa a perdu la fonction Xmod de l’OBX, équivalent à la fonction Polymod du Prophet 5, ce qui laisse malheureusement moins de place à l’expérimentation.

Le filtre

Le filtre (2 CEM’s 3320 par voie) est commutable soit en 2 pôles (12db), soit en 4 pôles (24db). Ce qui est incontestablement une des grandes forces de l’OBXa.

Le mode 12 db est doux et brillant et garde toute sa puissance lorsqu’on pousse la résonance. Le mode 24db, lui, est du genre « punchy » et est en grande partie responsable de la réputation du gros son mythique de l’OBXa. Le Keyboard Tracking n’est disponible qu’en mode on/off (c’est décidemment une manie)…

Et la résonance, elle, ne peut pas entrer en auto oscillation.

Les enveloppes

Pour les enveloppes, les 2 ADSR dédiées au VCF et à l’Amplitude sont présentes.

Elles ont l’avantage d’être assez rapides et précises. Le release est particulièrement long, ce qui est un régal pour les amateurs d’Ambient.

Par contre, je suis un peu frustré de ne pas trouver un mode « Enveloppe inversée » comme sur le Jupiter 6 par exemple.

Modulation et Contrôles

En ce qui concerne le registre de la modulation, l’OBXa se contente malheureusement du strict minimum. Un LFO principal contenant 2 formes d’onde (sinus ou carré) plus un Sample & Hold (ce qui est une bonne chose) qui peut moduler le filtre, chacun des OSC’s ainsi que le Pulse Width pour chacun des OSC’s. Malheureusement, pas de possibilité de programmation de retard pour le LFO.

On remarquera également à gauche du clavier, sur le panneau de modulation, un second LFO non programmable à 3 formes d’onde (sinus, dent de scie ou carré) faisant office de vibrato (on ne peut moduler que les OSC’s) et pouvant être doser grâce au fameux levier Oberheim (on aime ou pas, moi j’adore…) le plus à gauche.

Le levier de droite est assigné au Pitch Bend avec 2 options de profondeur, soit sur un octave en mode « Normal », soit sur un ton en mode « Narrow ».

A noter qu’il est possible d’intervenir uniquement sur l’OSC2 au niveau du bender. D’ailleurs si les OSC’s sont synchronisés, en n’intervenant que sur l’OSC 2, le bender agira alors sur le timbre pour des effets très intéressants.

Deux switches permettant d’effectuer une transposition d’un octave avec le bas et vers le haut sont également disponibles à cet endroit.

Au sujet des goodies de l’OBXa, on notera la présence d’un portamento polyphonique et d’une fonction Hold pouvant être commandée par le panneau arrière à l’aide d’une pédale.

Contrairement à son prédécesseur l’OBX ou au Prophet 5, l’OBXa possède un mode Split « flottant » qui permet de diviser le clavier en 2 parties avec un nombre de voies équivalent et un mode Double (la polyphonie se trouve alors divisée par 2) qui permet d’obtenir de superbes layers. Les commandes du panneau de modulation (sauf le transpose) pourront alors être assignées soit au « Lower » soit au « Upper » grâce au 2 switches de sélection.

Il sera possible de doser le volume entre les 2 parties à l’aide d’une fonction nommée « Balance ».

L’unison

Comme sur chaque polyphonique qui se respecte, une fonction Unison est présente et permet d’avoir tous les oscillateurs en monophonique. La priorité se fera sur la note la plus basse. On entre alors dans la catégorie des sons « Super-Fat » qui, programmés subtilement, peuvent révéler des timbres très musicaux.

En mode Split, il est possible d’avoir accès à deux synthés monophoniques.

Dans les fonctions plus anecdotiques, il y a un mode Chord permettant de jouer un accord sur une note.

L’auto-tune

L’OBXa possède un Auto-tune très efficace et quasiment indispensable. En effet, certains modèles d’OBXa peuvent se désaccorder assez souvent (comme le mien par exemple). Il est d’ailleurs conseillé de laisser chauffer son OBXa pendant une vingtaine de minutes pour stabiliser les OSC’s.

Le panneau arrière

Au niveau du panneau arrière se trouvent une sortie mono et une sortie stéréo. La possibilité de régler l’espace stéréo de chaque voie est possible, mais malheureusement, pour accéder à cette fonction, il faut ouvrir le capot de l’engin. Ce qui est tout sauf pratique.

On trouve également sur ce panneau arrière une interface permettant une sauvegarde K7 que personnellement je n’ai jamais testée et qui n’a pas la réputation d’être fiable.

Une entrée pour contrôler le VCF (avec un sequencer analogique, c’est un régal), une entrée pour commander le Sustain, une entrée pour commander un changement de programme et une entrée pour moduler le LFO 2, ainsi qu’une interface numérique permettant de se connecter à un sequencer DSX sont également présentes. Etant donnée son année de sortie l’OBXa n’est pas midi (le mien possède un Kit Numéra qui a été ajouté à l’époque).

Le clavier

Le clavier (assez bruyant) utilise des bushings Pratt-Read, il sera donc peut-être conseillé de les changer pour obtenir un meilleur confort de jeu.

Le son

An niveau du son, on comprend vite le sens du terme Fat, si souvent employé, à l’écoute de certains patchs de l’OBXa.

L’OBXa possède des sonorités qui peuvent être pleines, granuleuses, rugueuses ou vaporeuses selon les cas. Des pads les plus gras aux textures les plus éthérées en passant par les sons acoustiques, les leads, les strings, les basses ou les sons cuivrés, l’OBXa possède à chaque fois cette même richesse qui donne au son un côté organique et incroyablement vivant.

Par contre pour les recherches de sonorités non conventionnelles, on ne pourra pas aller aussi loin qu’avec un Jupiter 6 qui est beaucoup plus versatile avec des possibilités de modulations qui ne sont pas comparables, la modulation simpliste de l’OBXa ne permettant pas trop de s’aventurer hors des sentiers battus. Mais grâce à son grain chaleureux et à sa musicalité exceptionnelle, on arrive sans problèmes à oublier toutes les lacunes de la machine.

Quelques exemples de sons

Titre Genre Durée Auteur

Yazoo Bass.mp3 Bass 0mn15s Biboulon

Séquence en mode Sync.mp3 Sync 1mn36s Biboulon

Pad.mp3 Nappes 2mn25s Biboulon

Fiabilité

Certainement plus fiable qu’un Prophet 5, l’OBXa est tout de même connu pour avoir de temps en temps quelques problèmes, notamment au niveau de l’accord. Toutefois, il ne faut pas oublier que les années n’arrangent rien à ces machines qui ont souvent beaucoup tournées.

Conclusion

Compte tenu de ses limites au niveau de la programmation, l’OBXa ne sait pas tout faire. Mais il faut admettre une chose, ce qu’il sait faire, il le fait de façon merveilleuse. Sa force, c’est ce son riche et chaleureux, cette fameuse sonorité mythique labellisé Oberheim. Et la sonorité d’un instrument, n’est-ce pas le plus important?


Analog synth vs Classic Bach OB-XA




Midi Kit Numera 0385 C and Oberheim Ob-xa Synthesizer Owner Manual

Price : 34 dollars Us ( 30 euros)


==>Clic here to Order/commander)<==

OB-XA Midi Numera Manual Operation

Important note: only the Numera midi kit (basic midi kit) can allow you to use the midi and the Dsx computer interface, because if you use the encore midi kit (syxex dump) , you couldnt use the Dsx sequencer because the encore midi kit use the computer of the ob-xa to work with sysex, i prefer have the numera interface because i use midi and Dsx sequencer, not at the same time but when my feeling and my mind evoluate. (utiliser l'interface midi Numera si vous utilisez l' sequencer Dsx parceque l'interface encore midi déconnecte l'interface du Dsx.

OBERHEIM OBX-A CUSTOM PATCHES 4 BANK OF 120 PROGRAMS (60 euros)


Share Ob-xa Patches i give you 1 bank (not factory) against your bank ( j'echange mes bank contre vos bank (pas d'usine) contact: analogsynthmuseum@free.fr

480 Patches Van Halen, Rush, OB-X, bass, ElectroFunk, Vangelis Brass...


LISTEN OB-XA 120 CUSTOMS SOUND DEMO







Price : 60 euros by Paypal(analogsynthmuseum@free.fr)



VISIT THE ALY JAMES LAB PLUGINS WEBSITE THAT EMULATE PERFECTLY VINTAGE MACHINES